FREREF DAY 2022 : 24 et 25 Mai – Bruxelles – Les régions et l’Europe accompagnent les transitions

English below

Sign up here | Inscrivez-vous ici

L’Europe à la relance : Next Generation EU et ALMA

La crise du COVID est venue perturber un peu plus les institutions européennes déjà en prise avec la gestion du BREXIT et les atermoiements des pays du groupe de Visegràd sur la souveraineté européenne.

La jeunesse européenne a été particulièrement touchée par cette crise : les confinements successifs ont profondément impacté les études et les formations de nombreux jeunes européens. Une jeunesse qui s’interroge, et surtout agit pour mettre en œuvre les transitions indispensables qui rendront nos sociétés plus durables, qui est à la recherche des réponses que doivent leur apporter les institutions.

Ces transitions sont d’abord sociétales : autour de la question du numérique, de l’enjeu climatique et dans la mise en œuvre d’une société plus inclusive.

Dès le mois de juillet 2020, un plan de relance intitulé Next Génération EU doté de 750 milliards d’Euros était validé par les Etats Membres, intégrant l’ensemble de ces questions.

Mais ces transitons intègrent également une dimension personnelle : la question de l’orientation est au cœur de la réflexion de nombreux citoyens qui ont eu l’occasion lors des différents confinements d’interroger leur parcours professionnel, personnel et d’envisager des reconversions vers des métiers faisant mieux sens pour eux. Dans cette situation, la mobilité devient un enjeu qui dépasse le programme Erasmus+.

Dans son discours sur l’état de l’union, la présidente de la Commission Européenne Ursula von der Leyen a annoncé la création d’un nouveau programme ALMA pour favoriser la mobilité européenne des jeunes NEETS (Neither in Education, Employement or Training) mais dont la réalisation concrète est encore très vague.

Le rôle des Régions

Dans ce contexte, il est indispensable que les Régions Européennes soient en première ligne et aient leur mot à dire. La crise du COVID a démontré que, face à une situation inédite, le tissu territorial a permis d’apporter une réponse plus précise, plus fine et plus réactive que celle des Etats. Ce rôle doit être reconnu et mis en valeur dans l’élaboration et la gestion des différents plans de relance. Ainsi, le 23 décembre 2020, 23 régions, issues de 9 Etats-Membres proposaient une déclaration commune dans laquelle elles demandaient une plus grande place dans la gestion de ces plans de relance.

Les acteurs régionaux doivent donc être placés au plus proche de la décision européenne et de sa mise en œuvre. Il est donc nécessaire de leur donner un espace de discussion pour échanger avec leurs homologues européens.

Proposition d’événement

Le FREREF propose d’organiser un événement de 2 demi-journées, à Bruxelles, le 24 mai après-midi et le 25 mai matin, pour débattre avec les acteurs territoriaux et européens sur ces transitions qui demandent une implication plus forte de la part des pouvoir publics.

Qu’il s’agisse d’adaptation, d’évolution, de reconversion ou de rupture, les modalités d’accompagnement de ces transitions doivent être requestionnées ; la crise a mis en lumière les capacités de résilience des acteurs territoriaux.

Trois aspects sur les enjeux des transitions seront plus particulièrement abordés :

  • la transformation numérique : des réseaux sociaux aux promesses de l’intelligence artificielle, comment faire du numérique un outil au service d’une société plus sobre et plus inclusive ?
  • La mobilité : le confinement a engendré des replis sur soi, mais aussi des capacités d’adaptation, d’innovation, et d’agilités nouvelles. Au-delà de la mobilité européenne dont les bénéfices ne doivent pas être réservés aux étudiants de l’enseignement supérieur, c’est la notion même de mobilité, y compris intrarégionale qui doit être réinterrogée. Comment passer d’un monde confiné à un monde plus mobile physiquement, techniquement et intellectuellement ?
  • Des transitions personnelles qui engendrent des transitions sociétales, et vice-versa : comment l’orientation, l’éducation et la formation tout au long de la vie peuvent être mobilisées pour accompagner les transitions en cours et comment les enjeux d’une société plus sobre et plus inclusive peuvent « donner sens » aux transitions personnelles ?

Avec des acteurs des territoires et des initiatives

Les Régions au cœur de la réflexion : si les différents acteurs territoriaux ont toute leur place dans les discussions car ils sont aussi porteurs d’initiatives (les métropoles, les villes, les départements ont leur rôle à jouer), il est indéniable que les Régions sont l’échelle la plus pertinente pour engager des discussions et mettre en œuvre des actions. La Région Catalogne et la Fédération Wallonie-Bruxelles se sont déjà engagées pour partager avec d’autres leur réflexion.

Afin de proposer un événement qui réponde aux préoccupations et aux attentes des acteurs, le FREREF est à la recherche d’initiatives et d’expériences conduites par des Régions et des territoires autour de ces trois dimensions des transitions.

En discutant d’initiatives régionales telles que Eurodyssée, l’enseignement de promotion sociale en Belgique ou des nombreux projets européens passés ou en cours, les participants auront l’occasion de questionner les politiques publiques en œuvre et proposer de nouvelles initiatives pour un accompagnement adapté pour les transitions en cours.

English

FREREF DAY 2022 : Regions and Europe accompanying transitions

Relaunch Europe: New European perspectives (Next Generation EU and ALMA)

The covid crisis has disturbed even more the European institutions, already struggling with the Brexit management and prevarications of the Visegrád countries about European sovereignty.

European youth has been particularly hit by this crisis: multiple lock-down periods have deeply impacted studies and trainings of numerous young Europeans. This youth, who is questioning future, and more importantly, is acting to implement necessary transitions to make our societies more sustainable, seek answers that institutions must provide.

Those transitions are above all societal: around the digital challenge, climate mitigation and the arising of a more inclusive society.

In July 2020, the recovery plan called Next Generation EU endowing 750 billion euros to face these challenges was validated by Member States.

But these transitions also integrate a personal dimension: the issue of lifelong guidance is key in several citizens’ reflexions who questioned their professional and personal paths during confinements and considered reconversions in professions with more signification for them. In this situation, mobility is a crucial stake that exceeds the Erasmus + programme.

In her speech about the state of the Union, the European Commission president Ursula von der Leyen announced the establishment of a new programme ALMA (Aim, Learn, Master, Achieve) to boost mobility of NEETS (persons neither in Education, Employment or Training) among Europe, but its implementation is still unclear.

The role of Regions

In this context, European Regions must be in the policy frontline and have their say. The COVID crisis demonstrated that, while facing this unprecedent situation, the territorial ecosystem allowed to respond with clearer and quicker reaction than the State. This role should be acknowledged and highlighted in the elaboration and management of the diverse recovery plans. Indeed, on 23rd December 2020, 23 regions from 9 Member States made a common statement advocating for their greater involvement in recovery plans’ management.

Regional stakeholders need to be closer to the European policymaking and implementation. It is therefore necessary to create a space for discussion and exchanges with their European counterparts. 

Event proposal

FREREF propose to organise an event of two half-days the 24th and 25th of May, in Brussels, to discuss with territorial and European stakeholders about transitions requiring a greater involvement of public bodies.

Whether they are linked to adaptation, evolution, reconversion or even disruption, the modalities of accompanying these transitions should be questioned. The crisis has highlighted capacities of resilience of territorial stakeholders.

Three elements of the transitions’ challenges will be addressed:

  • Digital transformation: from social media to artificial intelligence, how to make digital technology a tool for a more inclusive and sustainable society?
  • Mobility: lock-down caused withdrawal, but also adaptation, innovation capacity and new agilities. Beyond the European mobility, whose benefices should not only be restricted to higher education students, the very notion of mobility must also be interrogated, including intra-regional mobility. How to evolve from a closed world to a more open and agile one, physically, technically as well as intellectually?
  • Personal transitions causing societal transitions and vice versa: how lifelong guidance, education and training could be mobilised to accompany ongoing transitions and how challenges of future sustainable society could give a meaning to personal transition?

With territorial stakeholders and initiatives

Regions are at the heart of the reflexion: if diverse territorial stakeholders have their say in the discussion (metropoles, cities, departments carry initiatives and have a role to play), regions are the most relevant stakeholders to launch discussion and implement actions. The Catalonian region and Wallonia-Brussels Federation are already committed to share with their counterparts their reflexion.

FREREF is in search of initiatives and experiments conducted at a regional scale by regions and other territorial stakeholders to propose an event responding to the current concerns and expectations of territories about the three transitions dimensions.

By discussing regional initiatives such as Eurodyssee, the teaching of social promotion in Belgium or the numerous achieved and ongoing European projects, participants will have the opportunity to question current public policies and suggest new initiatives for an adapted accompaniment of transitions in progress.