Archives de catégorie : Archives

en memoire de Walo Hutmacher

Par Joël Bonamy

Walo Hutmacher est décédé fin novembre 2020. Le FREREF tient à témoigner ici du rôle qu’il a joué comme président de la Fondation de 1997 à 2008.

C’est Jean-Marie Albertini qui, en février 2008, alors que Walo quittait la présidence, voulut rappeler son arrivée à la FREREF ; puis, en 2011, à l’occasion de la célébration des vingt ans de la création de la FREREF, il fit le bilan des initiatives prises lors de sa présidence et de leur impact sur les nouveaux développements que la FREREF a connus depuis.

Nous nous sommes rencontrés la première fois bien avant la création de la Freref, à la fin des années 80, au Conseil Scientifique de l’INRP où siégeait aussi ton grand ami Gilbert De Landsheere que tu connaissais bien avant moi et qui fonda la FREREF et en assura la présidence. . C’est sous son amicale pression que tu as rejoint la Freref dès 1992 en amenant l’adhésion du Canton de Genève, que tu devins membre du Conseil, puis président (1997) après son décès.

Depuis nous ne nous sommes plus quittés, et en lisant ton CV je me suis aperçu que nous étions très complémentaires. Tu es sociologue patenté et je suis économiste, nous étions complémentaires mais pas pour les raisons que l’on pourrait croire. Lorsque tu devins président alors que j’étais administrateur délégué, j’ai dû par moment te causer des sueurs froides. Tu as eu le grand mérite de donner de la rigueur aux démarches hasardeuses de la FREREF.

Cette rigueur de la pensée et de la démarche, tu l’as développée tout au long d’une carrière scientifique confrontant en permanence la recherche et l’action. Je ne vais pas ici énumérer tous les travaux scientifiques que tu as dirigés ou auxquels tu as participé, ils sont trop nombreux.

Ce qui m’a frappé en lisant ton CV, c’est que parallèlement à ces travaux tu as participé à de nombreuses actions et réalisations ; de 1957 à 1958, tu as été président de l’association générale des Etudiants et cofondateur du journal Action Etudiante. En 1958, tu fus le directeur fondateur du Centre d’accueil des adolescents en difficulté Astural Chevrens. Tu as participé à la création en 1988 de la société Suisse pour la recherche appliquée en matière de formation professionnelle et tu y as participé jusqu’en 1992. Pour l’Unesco, tu as réalisé trois missions concernant la planification de l’Education Rwanda (1963), au Congo-Brazzaville (1965) au Barbados (1969).

Cette volonté d’action, tu l’as développée aussi en participant aux travaux d’évaluation et d’enquête de l’OCDE notamment au groupe « Schooling tomorrow », au groupe INES en tant que représentant de la Suisse dans les travaux portant sur « les indicateurs internationaux des systèmes d’enseignement »  ou encore en tant qu’expert auprès de l’UE où tu es devenu en 2006 expert dans le domaine des sciences sociales, de l’éducation et de la formation.

Ce n’est pas par hasard que tu as accepté de rejoindre dès 1992 la Freref et de succéder à Gilbert De Landsheere comme président, le 21 juin 1997 à Luxembourg.

L’idée de la Freref était née dans les années 1980 lorsque le CNRS qui avait soutenu un réseau européen REREF, que j’animais et auquel participaient De Landsheere et son équipe, me dit que les restrictions de crédits allaient faire diminuer l’appui du CNRS. Autour d’un boc de bière rue d’Ulm, un jour d’été, De Landsheere me dit qu’il fallait créer un réseau non plus avec les Etats Nationaux mais avec les Régions car ce sont elles qui sont ou seront de plus en plus en charge des problèmes d’éducation.

Je l’introduisis auprès de la Région Rhône-Alpes où il convainquit le vice-président Hamelin. De Landsheere de son côté fit jouer ses relations catalanes qui dataient du temps où il était membre des brigades internationales, des Catalans participaient déjà au Reref (Michel Pariset et moi sommes allés voir Arthur Blade qui était à la direction internationale de la recherche du gouvernement Catalan). L’amitié qui unissait durant la guerre d’Espagne à Siguan, grand d’Espagne, président des étudiants anarchistes et marié à une princesse Hohenzollern elle-même présidente des étudiantes anarchistes, fit le reste. La Catalogne et la Région-Alpes convainquirent la Lombardie et le Bade Wurtemberg. Le Luxembourg et le Canton de Genève suivirent, puis les Baléares.

Grâce à l’appui de Domenico Lenarduzzi qui dirigeait la DG 12 de la Commission Européenne, nous pûmes préparer puis organiser, en 1996, à Barcelone une Euroconférence qui lança en grande pompe la Freref. »

Au départ, la FREREF avait pour but de faire admettre la nécessité pour les Régions de développer des recherches en éducation et formation pour accompagner le développement de leur nouvelles compétences. Parallèlement elle visait à ouvrir de nouveaux champs d’investigation aux chercheurs et de donner des possibilités accrues  de participation aux projets européens. Les actions visaient à créer des occasions de rencontres entre des responsables régionaux, des chercheurs et des acteurs sociaux économiques. Des liens se nouèrent et prospérèrent entre des chercheurs et des responsables régionaux mais la manière nous avions alors pensé la Freref n’était pas entièrement satisfaisante, il était vite apparu que vouloir financer ou lancer des recherches et étaient surtout  très difficiles.

Mais tu compris que cela ne suffisait pas et tu préconisas la création de réseaux de chercheurs pris en charge par des Régions membres. Un comité fut créé sous ton égide, qui proposa un nouveau mode de fonctionnement, les actions et les recherches ne devaient plus être activé par la FREREF mais par des réseaux de chercheurs de chaque Région participants. »

En 2003, l’équipe de la FREREF à Lyon prend à bras le corps la promotion de l’Apprendre tout au long de la vie. Une nouvelle dynamique se met en place, bouscule le schéma de réseaux de chercheurs académiques et ouvre le champ au « triptyque » décideurs – chercheurs – praticiens. Ce fut le lancement des Universités d’été de la recherche et l’innovation pour l’apprendre tout au long de la vie qui permit la création d’une véritable plate-forme d’échange inter régionale et le lancement du projet Régio-LLL. Lors de la première Université d’été, tu déclaras :

« La promotion de Apprendre tout au long de la vie constitue l’une des stratégies majeures des sociétés européennes face aux défis extrêmement complexes de marché du travail et de cohésion sociale que leur posent la vitesse, l’ampleur et la profondeur des mutations économiques, démographiques et sociales en cours. Cette stratégie entraînera avec elle une redéfinition du statut de l’individu et de son parcours de vie, de même que des institutions d’éducation et de formation léguées par l’histoire. … En s’appuyant sur les apports de la recherche et sur l’expérience des Régions participantes, l’Université d’été sera l’occasion d’identifier les jeux et les enjeux institutionnels dans ce domaine, d’examiner et de comparer les tensions, les conflits ou les résistances, variables sans doute selon les pays et les régions et selon les domaines professionnels. »

Peu à peu, d’un réseau de chercheurs tentant et recherchant l’appui de Régions pour développer les recherches en éducation et formation, la FREREF est ainsi passée à un réseau de Régions mobilisant des ressources de la recherche et des acteurs économiques et sociaux dans leur stratégie concernant l’apprendre tout au long de la vie.

Cette évolution est le signe de la réussite des objectifs initiaux de la FREREF mais elle exigea une nouvelle organisation et de nouveaux modes de fonctionnement, qui furent mis en place sous la Présidence de Jean Vanoye dès 2008, puis celle de Christiane Demontès depuis 2014. »

nomination de liliane esnault au sein d’un reseau d’expert.e.s

français

Notre collègue Liliane Esnault a été récemment nommée membre du réseau d’expert·e·s sur la reconnaissance des acquis d’apprentissage à l’étranger dans l’éducation secondaire générale (Network of Expert on recognition of outcomes of learning periods abroad in general secondary education), créé à l’initiative du consortium EFIL – EIESP – CESIE.

Liliane Esnault a plus de 30 ans d’expérience dans l’animation des réseaux et de communauté de pratiques, l’apprentissage informel et les compétences transversales, la mobilité des étudiant·e·s en formation professionnelle ainsi que la reconnaissance des acquis d’apprentissage.

Lors de son travail pour le FREREF, Liliane a partagé son expertise dans ces domaines et enrichi son expérience en participant à de nombreux projets Erasmus de partenariats stratégiques, et soutien à la réforme des politiques publiques, notamment en participant au projet KeyMob (2018-2020) qui vise à promouvoir les compétences transversales développées par les jeunes lors d’une mobilité internationale.

Le premier meeting du réseau est prévu en juin pour poser les bases de l’action du réseau, rencontrer l’ensemble des expert·e·s et explorer la variété des systèmes de validation et de reconnaissance des acquis dans l’Union Européenne. Le FREREF soutient entièrement le réseau d’expert·es·s dans son action pour la reconnaissance des acquis d’apprentissage assimilés lors d’un séjour à l’étranger.

English

Our colleague Liliane Esnault has been recently nominated member of the Network of Expert on recognition of outcomes of learning periods abroad in general secondary education, initiated by the consortium EFIL-EIESP- CESIE.

Liliane Esnault has more than 30 year of experience in animating communities of practice and networks, informal and non-formal learning, transversal competences; recognition and valorisation processes; Mobility of VET students, Work- Based Learning, Apprenticeship. She currently follows the project ‘Methodology and model for recognition of acquisition of transversal competences through mobility for VET students.

During his work for the FREREF, Liliane shared her expertise in these areas and enriched her experience by participating in numerous Erasmus project for strategic partnership or support to policy reform, notably by participating in the KeyMob project (2018-2020) which aims at promoting the transversal skills developed by young people during international mobility.

The first meeting of the Network is planned in June to set the basis of the Network’s action, meet all experts and explore the variety of recognition systems in the European Union. FREREF fully supports the Network of Expert in its action in favour of the recognition of outcomes of learning periods abroad.

Keymob plenary meeting – Stuttgart

français

Notre équipe a rencontré nos partenaires pour la 2ème séance plénière du projet Keymob à Stuttgart au sein de l’école professionnelle Kaufmännische Schule le 27 juin. Cette rencontre été l’occasion pour tous les partenaires de présenter les productions du projet en cours d’élaboration et de les discuter. Nous avons pu étudier l’analyse de la mobilité transversale en apprentissage réalisée par la Généralité de Catalogne et un Guide pour l’élaboration et la mise en œuvre des Learning Outcomes pour la validation des compétences transversales dans les programmes de formation professionnelle. Nous avons aussi débuté l’’élaboration d’un guide à destination des professeurs, de centres de formations et des tuteurs en entreprise expliquant comment appliquer des critères de qualité pour le développement des compétences transversales en apprentissage.

Cette réunion a également permis de préparer le 1er événement multiplicateur du projet prévu le lendemain. Notre équipe a pu présenter un storyboard retraçant le parcours de trois jeunes en mobilité au sein d’une entreprise et le processus de validation des compétences transversales, en complément aux Guidelines.

L’événement a réuni plus de 40 personnes, directeurs d’écoles, professeurs et partenaires du projet : la chambre de commerce de Barcelone, Notus Applied Social Research, le réseau Earlall, la Généralité de Catalogne, la Fondation Catalunya Europa, et les écoles professionnelles Stredini de Chomutov et KS1 de Stuttgart.

Pour plus d’information sur le projet Keymob vous pouvez voir notre page :

Storyboard :

http://freref.eu/wp-content/uploads/2019/07/Storyboard-Transversal-Competences-in-Mobility.pdf

English

Our team joined partners for the 2nd plenary meeting of the Keymob project, the 27th of June, hosted by the Kaufmännische Schule 1 in Stuttgart. During the meeting, all partners have presented and discuss project outputs in progress: an Analysis of transversal mobility of apprenticeship and Guidelines for designing and implementing Learning Outcomes for the validation of Transversal Competencies in VET programmes. We also initiate the design of the next output, a guide for teachers of training centres and company tutors on how to apply quality criteria for the development of transversal skills of apprenticeship.

This meeting was also the opportunity for preparing the multiplier event of Stuttgart planned for the 28th. The team prepared a storyboard tracing the paths of three youngsters in mobility in a company, in order to explain how to implement Learning Outcomes for the validation of Transversal Competencies in mobility, as a complement to the Guidelines document.

The multiplier event gathered about 40 actors of the VET field, heads of school, teachers and project partners: Trade Chamber of Barcelona, Notus Applied Social Research, Earlall, Generalitat de Catalunya Ensenyament, Fundacio Privada Catalunya Europa, Stredini School- Chomutov, and KS1 –Stuttgart.

For more information about the Keymob project you can see our page:

Reframe plenary meeting – Eindhoven

français

Réunion de projet REFRAME – Eindhoven 20 et 21 mai 2019

Le FREREF a retrouvé les partenaires du projet REFRAME lors d’une réunion à Eindhoven aux Pays-Bas. Nous avons commencé notre séjour par une visite du collège Jan van Brabant d’Helmond, qui a permis à l’équipe du projet de découvrir les méthodes d’apprentissage des élèves néerlandais. Nous avons ensuite fait le point sur l’état d’avancement du projet REFRAME, et nous avons partagé nos opinions sur le futur développement du site web et de la plateforme.

Nous avons reprécisé le but de la plateforme et les moyens de mise en relation des différents acteurs de l’apprentissage en situation de travail (Work Based Learning). La plateforme est un lieu de rencontres entre des apprenant.e.s qui cherchent à effectuer une mobilité au sein d’une entreprise et/ou à l’international, et des acteurs du monde professionnel situés dans toute l’Europe. L’objectif général du projet est de promouvoir la mobilité des jeunes en situation de travail, et de leur permettre d’acquérir des compétences techniques dans un environnement variable.

L’équipe a également travaillé à l’élaboration d’une fiche métier de la mécatronique (équivalent EQF4) pour faciliter la comparaison des compétences entre les pays et entre les établissements scolaires et les entreprises. La plateforme REFRAME pourra également servir de support pour développer d’autres fiches métier à l’avenir.

Le site web est accessible via ce lien : https://reframe-wbl.eu/fr/

English

REFRAME Plenary meeting – Eindhoven May 20th and 21st 2019

FREREF met the other partners of the REFRAME project during a plenary meeting in Eindhoven, Netherlands. We started our journey with a visit of the Jan van Brabant College of Helmond, which enabled the team to discover learning methods of Dutch pupils. Then we made a state of advancement of the project, and we shared our views about the future development of the REFRAME website and platform.

We precised the aim of the platform and the means implemented to facilitate exchanges between actors of Work Based Learning. The platform is a space that enables learners seeking mobility in a company and/or abroad to meet professional actors from all over Europe. The general objective of this project is to promote mobility for apprentices and provide them opportunities to improve their technical skills in various learning and working environments.

The team also designed a job profile for mechatronic (equivalent ECF4) to facilitate comparison of skills between different countries and between schools and companies. The REFRAME platform could then be used to develop further job profiles in other professional areas.

The website is accessible via this link: https://reframe-wbl.eu/en/

TILL plenary meeting – lyon

français

Réunion de projet TILL – Lyon, 13 et 14 mai 2019

La 3ème réunion de projet a permis aux partenaires de se retrouver et d’échanger autour du projet TILL. Nous avons pu faire le point sur l’avancement du projet, confronter les opinions et attentes de chacun et améliorer les ressources et les outils du site web de TILL.

Après avoir établi un état des lieux de la formation des enseignant·es en Europe et sur leur opportunités d’accréditation et de développement professionnel, le projet TILL a produit un référentiel de compétences pour les enseignant·es en Europe, développé par l’Université de Modène et de la Région d’Emilie (UNIMORE).

Le projet est désormais dans sa phase d’actions pilotes, si vous souhaitez participer à ces actions et testez de nouveaux supports pédagogiques, contactez-nous !

Pour trouver le référentiel en entier nous vous invitons à visiter le site web du projet TILL :

PDF : http://www.till.org.uk/wp-content/uploads/2019/03/TILL_Grid-Competence-Assessment-Strategies_28.02.19.pdf

Site web TILL : http://www.till.org.uk/

English

Plenary meeting TILL – Lyon, May 13th 14th 2019

The third project meeting in Lyon enabled partners to discuss about the TILL project. We have clarified our views on the progress that has been made, confronted our positions and expectations, and improve the resources and tools of the TILL website.

The TILL project has already produced a report on existing teachers qualifications and accreditation systems in the EU Member states, and a Competence Framework for teachers developed by the University of Modena and Regio Emilia (UNIMORE).

The project is now launching pilot actions. If you are interested in testing new educational support, contact us!

To find the full document of the Competence Framework, please visit our website:

PDF : http://www.till.org.uk/wp-content/uploads/2019/03/TILL_Grid-Competence-Assessment-Strategies_28.02.19.pdf

Website TILL : http://www.till.org.uk/

UPPER : Peace Education Good practices

Le projet UPPER (systemic UPscaling of Peace Education pRactices), débuté en 2017 a achevé la première partie de son travail qui consistait en un recueil de bonnes pratiques en matière d’éducation à la paix. Plus de 40 pratiques ont été évaluées selon une méthodologie élaborée par l’université de Modena Reggio (UNIMORE) et l’institut International de Droit Humanitaire (IIHL à Sanremo)

Vous pouvez retrouver le résultat de ce travail ci-dessous :

UPPER project  (systemic UPscaling of Peace Education pRactices), launched in 2017 has now finalised its first part of work : the collection of Peace education good practices. More than 40 practices have been evaluated following a methodology developed by University of Modena Reggio (UNIMORE) and the Institute of Humanitarian Law (IIHL – Sanremo).

The result can be found here :