CHILD-UP news : Migration, asile et coronavirus

français

Le projet CHILD-UP est un projet de recherche sur les conditions d’intégration des enfants migrant∙e∙s au sein des systèmes scolaires et dans les communautés qui met en avant le rôle des enfants comme étant des agents actifs au sein de leur environnements et de leur interactions. Le projet est toujours en cours et les premiers résultats de recherches sont désormais disponibles.

En tant que partenaire du projet, nous nous tenons informé du contexte européen concernant les personnes migrantes et réfugiées, et relayons les informations importantes relatives à ce sujet. Cet article résume plusieurs communications d’organisme de presse ou associatif sur la situation en Europe.

Migration, asile et coronavirus : quelle est la situation en France et en Europe ?

Les mesures de lutte contre le coronavirus impactent fortement les migrant·e·s et demandeur·se· d’asile : Les mesures de lutte contre la propagation de l’épidémie de coronavirus ne se résument pas au confinement des résident·e·s, mais entraînent également la fermeture des juridictions et des services administratifs de l’État qui délivrent les titres de séjours. Le gouvernement a annoncé la prolongation automatique de la validité de tous les documents de séjour arrivés à expiration entre le 16 mars et le 15 mai 2020, pour une période de 90 jours, mesure qui ne concerne cependant pas les visas de court séjour. Par ailleurs, les associations dénoncent des mesures insuffisantes pour les migrant·e·s en situation précaire, que ce soit les mesures de mise à l’abri ou d’hébergement d’urgence ou encore de distribution de produits de première nécessité ou de prestations sanitaires.

Les placements en centres de rétention administrative continuent : Les organisations de soutien aux personnes migrantes comme la CIMADE alertent sur la vigilance à avoir sur le risque de notification des mesures d’éloignement (OQTF) malgré la fermeture des différents services de la préfecture (notamment, risque lors des contrôles d’attestation de déplacement). Les centres de rétention administrative continuent leur fonctionnement, en dépit de la crise sanitaire et de l’absence des perspectives d’éloignement face à la fermeture des frontières et l’annulation des vols internationaux.

Dans les autres pays européens, les gouvernements ferment également les frontières et les pays avec des bordures extérieures ont parfois même suspendu le droit d’asile, comme en Grèce où par ailleurs les conditions de vie dans les camps de réfugiés sont particulièrement alarmantes. Cependant certaines initiatives perdurent pour permettre aux enfants de continuer leur apprentissage, comme en Bosnie Herzégovine où l’UNICEF pilote un programme d’éducation au sein des camps de réfugiés (Voir à ce sujet l’article de Save-the-Children, dont l’antenne italienne est notre partenaire au sein du projet CHILD-UP). L’ONG a également lancé une plateforme numérique « Learning Passport » en partenariat avec l’université de Cambridge pour permettre aux enfants déplacé∙e∙s et réfugié∙e∙s d’avoir accès à des ressources pédagogiques en ligne, ainsi qu’aux enseignant∙e∙s et éducateur∙rice∙s.

La fermeture des frontières permet de mettre en perspective l’expérience migratoire. Cette crise de la mobilité peut amener les ressortissant·e·s des pays européens à réfléchir sur le privilège de se déplacer librement dans le monde entier grâce au passeport européen, ou au fait de pouvoir circuler dans l’espace Schengen sans obstacle. Le Monde titre à propos de cette situation « nous sommes tous des migrants contrariés », mais il ne faut pas oublier que le parcours des migrant·e·s et réfugié·e·s est souvent bien plus éprouvant que le confinement qu’ont vécu la plupart des habitant·e·s des pays européens au plus fort de la pandémie.

English

The CHILD-UP project is a research project on integration conditions of migrant children in school system and communities, and consider children as active agent in their environment and interactions. The project still goes on and first research results are now available.

As project partner, we are keeping us informed of the European context regarding migrants and refugees, and spread important information regarding this topic. This article summarizes communications of media or NGOs about the situation in Europe.

Migration, asylum and coronavirus: what is the situation in European countries?

Measures to fight coronavirus are strongly impacting migrants and asylum seekers all over Europe. This article is meant to be a synthesis of diverse press articles and NGO’s communication which you can find at the end of the text.

Governmental measure to contain the coronavirus pandemic have a strong impact on every inhabitants of the world by now. In Europe, most countries have adopted radical measures to face this health crisis, and the impact is even more strong for precarious people and newly arrived migrant and asylum seekers. In France for instance, the confinement had led to the suspension of courthouses and State administrations delivering residence permit. The French government announced the automatic prolongation of residence permit expiring between March 16th and May 15th for a period of 90 days, but this measure does not concern short-term permit. NGOs also denounce insufficient measure for precarious migrants (in terms of elementary products distribution as well as access to temporary housing or health services).

Placements in administrative detention centres goes on : NGOs supporting migrant people such as the CIMADE alert on the risk to get an Obligation to Leave and Prohibition on Entry Act (OQTF) during travel certificate control, despite the closing of Prefecture services. The administrative detention centres continue running despite the sanitary risks and the absence of expulsion perspective while borders are closed and international flights cancelled.

In other European countries, governments are also closing borders and those with external borders have even suspended asylum right, such as in Greece, where living conditions in refugee camps are particularly alarming. However some positive initiatives still go on to enable children to continue their learning, such as in Bosnia and Herzegovina where UNICEF is piloting a learning programme in refugee camps (you can further read the article of Save-the-Children, whose Italian office is member of CHILD-UP’s international stakeholders’ committee). The NGO has also launched a numeric platform called « Learning Passport” in partnership with the Cambridge University which gives access to online pedagogical resources for displaced and refugee children, as well as for educators and teachers.

The borders closing enable to reflect upon the migratory experience. This crisis of mobility can led European citizens to reflect upon the privilege of being able to travel freely in the whole word thanks to the European passport, and in the Schengen area without restriction. The French newspaper « Le Monde » writes about this situation that « we are all frustrated migrants », but we have to keep in mind that the journey of migrants and refugees is often way more harrowing than the confinement which have lived most of inhabitants of European countries.

Sources :

La CIMADE

https://www.lacimade.org/confinement-et-procedures-administratives-pour-les-personnes-etrangeres-etat-des-lieux-en-aura/

https://www.lacimade.org/covid-19-et-frontieres-europeennes-exterieures-les-personnes-exilees-encore-plus-precarisees-et-en-danger/

Le Monde

https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/03/18/coronavirus-nous-sommes-tous-des-migrants-contraries_6033533_3232.html

Infomigrants

https://www.infomigrants.net/fr/post/23086/les-consequences-de-l-epidemie-de-coronavirus-sur-les-migrants

https://www.infomigrants.net/en/post/23524/which-migrant-services-in-europe-are-suspended-or-reduced-due-to-covid-19

Rue 89 Lyon

UNICEF

https://www.unicef.org/eca/unicef-responds-covid-19-pandemic-europe-and-central-asia

Save the Children

https://nwb.savethechildren.net/news/refugee-children-continuing-their-education-despite-covid-19-outbreak

Their Word organisation

https://theirworld.org/news/coronavirus-shuts-education-for-refugee-children-greek-islands-moria-camp

Picture credit : UNICEF/UNI313756/Georgiev