OPIR 2009-2011

Consortium: Centre de coordination et de gestion, Ministère de la Communauté Française – Direction générale de l’enseignement obligatoire (BE), Conseil Régional Rhône Alpes (FR), Rectorat de l’académie de Grenoble (FR), Generalitat De Catalunya – Departament d’Educació –  Centrul National De Dezvoltare A Invatamantului Profesional Si Tehnic (RO),  Consejería de Educación de la Junta de Andalucia – Dirección General de Formación Profesional y Educación Permanente (ES),  Consejería de Empleo, Servicio Andaluz de Empleo. Dirección General de Formación para el Empleo (ES), FREREF Fondation des Régions Européennes pour la Recherche en Education et en Formation (BE), CEFASS – Centro Europeo di Formazione per Affari Sociali e Sanità pubblica (IT), Conférence Intercantonale de l’Instruction Publique de la Suisse romande et du Tessin (CH).

Le projet OPIR (Outils pratiques interrégionaux pour ECVET) fait partie des 10 projets financés directement par la Commission européenne pour expérimenter et développer le système de crédit
d’apprentissages dans l’enseignement et la formation
professionnelle (ECVET).

Ce projet visait non seulement à développer la mobilité géographique internationale qui correspond à la fonction première du système ECVET, mais aussi la mobilité inter opérateurs au
sein de chaque pays ou région. Il visait également à créer concrètement un langage commun entre les partenaires du consortium et des outils visant à la mise en oeuvre du système de crédit.

Le projet OPIR s’inscrit à la fois dans un contexte européen et dans un contexte régional et national.
Au premier titre, il est un palier expérimental de la volonté européenne, laquelle s’est orientée vers deux objectifs : réaliser un espace européen de l’éducation et de la formation d’une part, et
un espace européen de certification d’autre part, où il s’agit d’encadrer et garantir la lisibilité et la reconnaissance des certifications et des compétences.
Ces deux objectifs, qui visent à favoriser la mobilité des formés et la transparence entre différents systèmes nationaux, se sont exprimés à travers des processus de coopération (Bruges 2001,
Copenhague 2002, Maastricht 2004, Helsinki 2006, Bordeaux 2008) enclenchant la constitution d’instruments communs et leur mise en oeuvre.

Cliquez ici pour lire le Rapport final OPIR

"Les Régions en action pour le LLL"