EUNIREG

Vers une université européenne des Régions (EUNIREG)
Toward a European university of regions (EUNIREG)

English bellow

français

1) Les autorités régionales font face à de nouveaux défis et manquent d’opportunités pour développer des compétences systémiques et spécifiques.

La dimension régionale de l’intervention publique (tant l’élaboration que la mise en place des politiques publiques) est cruciale pour poursuivre des objectifs de développement durable, des innovations sociales et économiques, et des stratégies de spécialisation intelligente (smart specialisation). Cependant les autorités régionales ne disposent pas suffisamment de possibilités de développement des compétences (capacity building) nécessaires faire face aux nouveaux défis de l’élaboration des politiques publiques, de leur mise en place et de l’évaluation de leurs impacts. Les Etats Membres sont constamment impliqués dans un processus structuré de consultation et d’apprentissage par les pairs (peer learning) dans les domaines où l’Union Européenne est compétente. Mais les autorités régionales manquent d’une offre de formation spécifique, centrée sur les politiques dans une perspective régionale. Elles sont fréquemment obligées de trouver leur propre chemin pour comprendre et faire face aux nouveaux défis et exigences (notamment en participant à des projets européens qui n’ont qu’une durée limitée, des critères d’éligibilité contraignants, et sont normalement destinés à d’autres objectifs)

La forte participation aux sessions de la « Semaine Européenne des Régions et des Villes » démontre indubitablement la variété et la quantité de politiques publiques dans lesquelles les acteurs régionaux (élus régionaux et locaux mais également personnel administratif) expriment leur intérêt et leur volonté de coopérer et d’échanger avec leurs pairs. La durée de ces sessions d’environ deux heures n’est clairement pas suffisante pour accueillir des échanges constructifs et la possibilité d’apprentissage mutuel qui pourraient en émerger. L’Union Européenne apporte au contraire une grande attention au capacity building en ce qui concerne les administrations publiques des pays tiers et a développé un modèle efficace de collaboration entre elles et les Etats Membres.

2) Le concept de peer learning comme pilier de la fondation d’EUNIREG

Afin de développer une capacité d’offre structurée de peer learning au personnel des autorités et agences régionales sur des problématiques émergentes, l’idée de base de cette proposition est l’établissement d’une Université des Régions Européennes multipolaire (EUNIREG).

Le terme « université » est ici utilisé comme une métaphore, qui signifie que l’expérience d’apprentissage fournie sera de grande qualité tant au niveau de l’expertise et de la qualification des « enseignant∙e∙s », que part l’actualisation des perspectives de politiques publiques et de recherche de pointe. Cette initiative n’est pas destinée à devenir une institution formelle de l’éducation supérieure (aussi différentes appellations pourront être envisagées comme « Laboratoire de politique régionale », « Académie de peer-learning régional » etc).

Cette initiative est appelée à produire plusieurs impacts positifs :

  • L’accroissement de la capacité des autorités régionales à relever les nouveaux défis, non-pas à partir de savoir-faire intégrés, mais d’échanges authentiques d’expériences concrètes, de préoccupations et de solutions avec des collègues d’autres régions de l’UE.
  • Une capacité accrue à collaborer et à établir un partenariat thématique de long-terme avec des régions partageant des défis similaires, basé sur une intervention concrète dans le domaine concerné et sur la confiance interpersonnelle.
  • Une amélioration de la capacité des régions à faire entendre leur voix au niveau national et européen grâce à un niveau de compétence élevé et des connaissances accrues sur les solutions adoptées dans d’autres régions de l’UE.
  • Une capacité renforcée des régions à affirmer la spécificité de la dimension régionale dans l’élaboration des politiques publiques de l’UE et pas seulement dans leur implémentation.

EUNIREG aura une pratique méthodologique, fondée sur les demandes qui émergent des régions partenaires et flexible selon les thèmes décidés par consensus. Chaque activité doit être reliée à une problématique de développement de l’intervention publique actuelle ou future dans un format participatif, avec la facilitation et l’expertise offertes par EUNIREG sur la base des requêtes émergeant des régions partenaires. Les expert∙e∙s sollicité∙e∙s pourront venir du milieu académique mais également des institutions européennes ou d’autres organisations compétentes selon le domaine concerné. Des intervenants facilitateurs méthodologiques garantiront que sur chaque session thématique soit assurée une approche participative d’apprentissage concret.

Une initiative de peer learning typique devrait durer environ un an avec trois réunions en face à face à Bruxelles ou dans une des régions participantes avec trois ou quatre représentant∙e∙s par régions. En complément à ces réunions sur site, des activités collaboratives en ligne et des wébinars auront lieu entre les réunions plénières, afin de permettre la participation d’un maximum de personnel des régions partenaires. Dans les limites autorisées par les participant∙e∙s, les matériaux produits durant les initiatives de peer learning seront capitalisés et disponibles pour les participant∙e∙s aux éditions suivantes sur les thématiques similaires. Une plateforme d’apprentissage et de collaboration en ligne sera proposée par EUNIREG afin d’héberger les échanges et les ressources recensées et élaborées par cette initiative.

Voici quelques exemples de thèmes qui pourraient faire l’objet de session lors de la phase initiale de l’initiative:

  • L’utilisation intégrée des fonds européens et des programmes ;
  • Les stratégies d’intégration des enfants migrants ;
  • L’adéquation de l’offre et de la demande de travail à l’ère de l’intelligence artificielle et des réseaux sociaux, systèmes de santé et le soin des personnes âgées
  • Les stratégies de digitalisation de l’Administration Publique au niveau régional ;
  • économie verte, développement durable et lutte contre le dérèglement climatique : le rôle des Régions
  • La construction d’écosystèmes de compétences régionales ;
  • De la smart specialisation à la différenciation intelligente des stratégies ;
  • La construction de hubs régionaux Education-Entreprises et première insertion professionnelle
  • L’Apprendre à apprendre et au Vivre-ensemble dans des environnements multiculturels ;
  • L’évaluation d’impact des programmes de mobilités au niveau régional ;
  • Recherche et Innovation responsable : comment mettre en œuvre le concept au niveau régional et local ?
  • Histoire locale et patrimoine pour le développement du tourisme rural ;
  • Les PME engagée dans l’économie circulaire

3) Cadre institutionnel

La condition initiale pour développer EUNIREG sera l’établissement d’une association réunissant quelques autorités régionales, le FREREF (auteur de cette proposition qui prend le relai des « Universités d’été des Régions Européennes » organisées précédemment) et potentiellement le réseau Earlall. La fédération Wallonie-Bruxelles (région membre du FREREF) peut offrir l’enceinte de l’Académie Royale de Belgique comme siège de la nouvelle entité, au cœur de la capitale européenne. Le Comité européen des Régions et la Commission Européenne seront sollicités pour soutenir cette initiative de différentes façons. Le Comité Economique et Social Européen et le Parlement Européen seront également informés de l’initiative EUNIREG et invités à la soutenir.

4) Proposition d’une stratégie de mise en œuvre et ses critères de succès

Afin de garantir que l’orientation est commandée par les demandes exprimes par les Régions, EUNIREG basera ses activités principales en fonction des requêtes provenant des régions fondatrices prêtes à soutenir et à prendre part à la phase de développement initiale. Ces régions devraient avoir un rôle dans le management de la structure et impliquer leur personnel dans le pilotage des premières expériences de peer learning sur les domaines d’intervention choisis.

Chaque année l’initiative devra être évaluée sur la base de critères préalablement choisis par les régions fondatrices, parmi lesquels la satisfaction des participant∙e∙s, l’amélioration observable du processus de collaboration et de la qualité du développement des politiques publiques devraient certainement être inclus.

La capacité à attirer l’intérêt de régions « novices » et de partenaires institutionnels de niveau européen sera également un critère pertinent pour déterminer le succès de cette initiative et ses perspectives de développement.

  • 5) Premières étapes de EUNIREG

Il est très important de connecter EUNIREG à la nouvelle période de programmation 2021-2027 et au nouveau leadership des institutions européennes pour rendre l’initiative visible dans les années à venir.

En 2020 les premières expériences pilotes seront lancées en sélectionnant un à trois thèmes, choisis par les régions fondatrices. La première rencontre est prévue pour le 15 et 16 juin 2020 à Bruxelles, suivie d’une session courte en Octobre à l’occasion de la « Semaine Européenne des Régions et des Villes », et d’une session d’hiver en janvier/février 2021, au cours de laquelle un événement concluant la première année de l’initiative présentera les résultats de son évaluation. Entre-temps les Régions fondatrices pourraient établir la base juridique de EUNIREG pour fonctionner et chercher le soutien du Comité européen des Régions et des institutions européennes.

EUNIREG devra être promu par ses partenaires dans la perspective d’une activité plus étendue dans les années suivantes, en tenant compte des suggestions de l’évaluation concernant l’amélioration, la diversification de son offre et de son approche opérationnelle et méthodologique.

Pour la période 2021-2022, un maximum de 10 initiatives de peer learning pourront être mises en place afin de garantir une montée en puissance progressive et d’assurer ainsi la qualité des expériences d’apprentissages offertes.

English

1) Regional Governments facing new challenges and missing a systemic and specific capacity building opportunity

The regional dimension of policy intervention (policy shaping and making, not only policy implementation) is recognised to be crucial to the development of global sustainable development goals, economic and social innovation, Smart Specialisation Strategies, but Regional Governments are not offered a systemic capacity building opportunity to cope with new challenges in terms of policy shaping, policy implementation and policy impact assessment. Whilst Member States are constantly involved in structured consultation and peer learning activities in each of the policy areas in which the European Union is involved, Regional Governments miss a systemic offer of specific policy-oriented training for the regional perspective, and are frequently obliged to find their own path (e.g. specific EU projects of a limited duration, with eligibility constraints and normally aimed at other objectives) to understanding and facing new challenges and related requirements. The attendance to the sessions of the European Week of Regions and Cities shows, beyond any possible doubt, the number and variety of policy issues in which Regional actors (regional politicians, but also high and middle level civil servants) express an interest and a willingness to cooperate and exchange experiences, but the format of about two hours is clearly not sufficient to host this exchange and the possible mutual learning that might emerge from it. On the contrary, the European Union pays a great attention to the capacity building of neighbouring countries public administration and has developed successful formats to establish collaboration among them and with EU Member States.

2) The concept of Peer Learning as a methodological foundation of EUNIREG

The basic idea behind this proposal is the development of a systemic capacity to offer structured peer learning opportunities to the staff of Regional policy making authorities and agencies on emerging and unattended policy issues through the establishment of a multi-polar European University of the Regions (EUNIREG).

The term “university” is used here in a metaphoric way to mean that the learning experience provided will be of a high level both in terms of expertise and qualification of “teachers” , and in term of openness to state-of-the-art policy/research perspective, not to mean that the initiative is aiming to establish as a formal Higher Education Institution; different term ( Regional Policy Lab, Regional Peer Learning Academy, etc;) can be proposed. This initiative is expected to produce several positive impacts:

  • First of all, the increased capacity of regional authorities to cope with new challenges, based not on “packaged know-how”, but on authentic exchange of concrete experiences, concerns and solutions with colleagues of other EU regions;
  • Secondly, an increased capacity to collaborate and establish long-term thematic partnerships among regions sharing similar challenges, based on concrete interventions in the related policy fields and on personal trust;
  • Thirdly, an improved capacity of making the regions’ voices heard at national and EU level thanks to an increased competence level and awareness of solutions adopted in other EU Regions;
  • Finally, an increased capacity of European regions to assert the specificity of the regional dimension in shaping EU policies, not only in implementing them.

The main methodological foundation of the EUNIREG should be peer learning based on the demand emerging from partners Regions and open to a consensus-based evolution of the agenda. Each learning activity should be related to present or future policy development issues and the format should be extremely participatory, with facilitation and expertise offered by EUREG on the basis of the requests emerging from partner Regions (experts may come from academia, European Institutions or other competent bodies according to the policy areas affected, while methodological facilitators  will guarantee that the participatory and active project-based learning approach is maintained along each thematic session). Typically one peer learning initiative should last one year, with three face-to-face sessions in Brussels or in the participating regions with three-four representatives per Region attending, with on-line project-based collaborative activities and webinars between the sessions, to allow the participation of more learners from the partner regions. Within the limits authorised by participants groups, the materials produced during the peer learning initiatives will be capitalised and made available to the participants of subsequent editions of the same thematic initiative. An online learning and collaboration platform will be provided by EUNIREG.

Some examples of thematic sessions that might be organised in the early phases are:

  • Integrated use of EU Funds and Programmes
  • Strategies for integration of migrant children
  • Labour demand and supply matching in the age of IA and social media
  • Digitalisation strategies of the Public Administration at regional level
  • Quality of the air and climate change: what Regions can do
  • Building regional skills ecosystems
  • From smart specialisation to smart differentiation strategies
  • Building regional education-enterprises hubs
  • Learning to learn and live together in multi-cultural environments
  • Impact assessment of mobility programmes at regional level
  • Responsible Research and Innovation: how the concept can be implemented at the regional level
  • Cultural history to drive rural tourism
  • Social identity change: Regions as unit of contextualisation
  • SMEs support in the circular economy

3) The institutional framework on which the concept might be implemented

The starting condition for the development of the EUNIREG might be the establishment of an association gathering a few Regional Authorities, FREREF (which is the Network from which the proposal emerges as a successor of the “Université d’Eté des Regions Européennes”), possibly EARLALL; the Féderation Wallonie-Bruxelles (member of FREREF) might offer the Academie Royale de Belgique as a representative headquarter of the new entity in the heart of the European Capital. The European Committee of the Regions and the European Commission should be invited to support the initiative in different ways. The European Economic and Social Committee and the European Parliament should also be informed and invited to support the EUNIREG initiative.

4) Proposed implementation strategy and success criteria

In order to keep its demand-led orientation, EUNIREG should build its core activity on specific requests coming from a core of Founding Regions, ready to support and take part in the initial phases of development; these regions should have a role in the management structure and have their staff units piloting the first peer learning experiences on the selected policy areas.

Every year the initiative should be evaluated based on criteria agreed among the Founding Regions, among which the satisfaction of participants, the observable improvement of collaboration processes and the quality of policy developments might certainly be included. The capacity to attract the interest of “newcomers” Regions and of institutional partners at EU level will also be relevant to determine the success of the initiative and its prospective development.

5) First operational steps

It is extremely important to connect EUNIREG to the new Programming Period 2021-27 and to the new leadership of the EU Institutions, to make it a visible initiative for the coming years.

In 2020 the first pilot experiences might be launched selecting one to three emerging themes, on which the core of Founding Partners may quickly agree. The first face-to face sessions might take place in early summer 2020, followed by a short session in October (around the European Week of Regions in Brussels, and by a Winter Session in January/February 2021, including a closing event in which evaluation results will be presented.

In the meantime the core of Founding Partners may establish the juridical basis for EUNIREG to work and seek institutional support through the Committee of the Regions and the European Commission. The EUNIREG will also have to be promoted by its first partners in view of an extended activity in the following years, after the use of evaluation results to improve, and possibly diversify, the operational and methodological approach.

For the period 2021-22 a maximum of ten Peer Learning Initiatives might be planned and implemented, to guarantee the necessary gradualism and attention to the quality of the learning experience to be offered.

"Les Régions en action pour le LLL"