MUST-A-LAB 2021-2024

(English below)

Consortium: Mairie de Mechelen (Belgique) ; Università degli studi di Modena e Reggio Emilia (Italie) ; International Institute of Humanitarian Law (Italie) ; Karel de Grote Katholieke Hogeschool Antwerpen (Belgique) ; Fondation des Régions Européennes pour la Recherche, l’Education et la Formation (Belgique) ; Koinofelis Epicheirisi Dimou Levadeon (Grèce) ; Mairie de Fuenlabrada (Espagne) ; Mairie de Modène (Italie), Mairie de Vienne (Autriche) ; Mairie de Pont-de-Claix (France)

Les autorités locales jouent un rôle clé dans l’intégration des nouveaux arrivants et leur donnent les moyens de contribuer à leur nouvelle communauté. Toutefois, les stratégies d’intégration locales présentent des faiblesses, dues à un manque de coordination entre les parties prenantes dans les différents secteurs du travail, de la santé, du logement et de l’éducation, ainsi qu’entre les différents niveaux de gouvernement. En outre, il est nécessaire de réunir les stakeholders et les migrants afin d’innover des stratégies pour une intégration efficace au niveau local, en construisant des communautés plus résilientes. Une approche globale pour encourager la coopération entre les stakeholders dans ces domaines est le point de départ pour parvenir à une meilleure coopération et à des résultats efficaces des stratégies d’intégration locale. Avec le projet Must-a-Lab, des Policy Labs seront utilisés pour créer une stratégie locale efficace. Notre objectif est de faire de ces Policy Labs – et plus largement des approches participatives – une habitude pour les autorités locales. Des politiques participatives dans le domaine de la migration signifient mobiliser différentes parties prenantes et activer un échange fructueux à différents stades de développement dans les domaines de l’inclusion sociale, de l’éducation, de l’emploi.

Must-a-Lab propose une implication systémique et durable des stakeholders et des communautés dans les villes grâce à l’implantation de laboratoires d’analyse et d’actions sociales et politiques, dans lesquels les stratégies locales d’intégration pourront être discutées et améliorées. Ces labos réunissent différents types d’acteurs : autorités locales, acteurs de terrains et représentant∙e∙s des communautés de personnes migrantes. Chaque labo se concentre sur un sujet spécifique adapté aux problématiques et aux besoins locaux inscrit dans 2 thématiques clés : « Education, apprendre tout au long de la vie, droits et professionnalisation » ou « Santé, équilibre vie privée – vie professionnelle et égalité des genres ».

Au cours du projet, les stratégies locales existantes seront discutées, revues et améliorées grâce à la contribution de tous les participants, les défis seront reformulés et les participants seront invités à imaginer et à tester de nouvelles mesures. Les Policy Labs auront un impact à long terme sur les stratégies d’intégration locales de quatre manières. Premièrement, les migrants et les demandeurs d’asile deviendront des acteurs actifs des stratégies d’intégration locales, capables d’influencer la mise en œuvre de ces stratégies en partageant leurs points de vue et leurs expériences avec les parties prenantes concernées. Deuxièmement, les parties prenantes locales deviendront des acteurs collaboratifs qui disposent des informations nécessaires pour mettre en œuvre des stratégies qui fonctionnent. Troisièmement, les Policy Labs permettront aux parties prenantes de développer des actions complémentaires à celles des autres parties prenantes. Enfin, la pratique des Policy Labs permettra aux communautés d’optimiser toutes les stratégies d’intégration existantes et nouvelles. La méthode des Policy Labs sera largement communiquée, afin que d’autres municipalités et communautés puissent les installer pour améliorer leurs stratégies d’intégration impliquant tous les acteurs concernés.

Le projet se pose plusieurs objectifs :

  • Établir un cadre durable de Policy Labs au niveau local, où les migrants et les demandeurs d’asile peuvent devenir des acteurs actifs capables d’influencer les politiques en coopération avec les autres stakeholders et décideurs politiques locaux.
  • Améliorer l’inclusion socio-économique résultant du dialogue entre les administrateurs, les migrants et les acteurs de terrain, afin de produire des résultats globaux par la co-création de solutions innovantes et intersectorielles.
  • Reproduire les bonnes pratiques et la méthodologie grâce à la communication entre les communautés capables d’optimiser les stratégies d’inclusion existantes et d’en développer de nouvelles (et plus efficaces).

Améliorer la coopération transnationale grâce à un solide réseau de villes, soutenu par les animateurs des Policy Labs, qui permet un échange fructueux de pratiques dans les différents domaines sectoriels.

English

Consortium: City of Mechelen (Belgium); Università degli studi di Modena e Reggio Emilia (Italy); International Institute of Humanitarian Law (Italy); Karel de Grote Katholieke Hogeschool Antwerpen (Belgium); Fondation des Régions Européennes pour la Recherche, l’Education et la Formation (Belgium); Koinofelis Epicheirisi Dimou Levadeon (Greece); City of Fuenlabrada (Spain); City of Modena (Italy); City of Vienna (Austria); City of Pont-de-Claix (France)

Local authorities play a key role in integrating newcomers and empowering them to contribute to their new communities. However, local integration strategies show weaknesses, due to a lack of coordination among stakeholders across the different sectors of labour, health, housing and education, as well as across levels of government. Moreover, there is a need to bring together stakeholders and migrants in order to innovate strategies for effective integration at local level, building more resilient communities. A comprehensive approach to foster the cooperation among stakeholders in these fields is the starting point to reach a better cooperation and effective results of local integration strategies. With the Must-a-Lab project, Policy Labs will be used to create an effective local strategy. We aim to make these Policy Labs – and more broadly participatory approaches – a habit for local authorities. Participated policies in the field of migration means to mobilize different stakeholders and to activate a fruitful exchange at different stages of development in the fields of social inclusion, education, employment.

MUST-a-Lab proposes a systemic and long-term involvement of stakeholders in cities and communities through the implementation of Policy Labs, in which existing local integration strategies are discussed and improved. These Labs bring together different types of local stakeholders: official stakeholders, normally involved in local policies, grassroots stakeholders, and established migrant stakeholders and influencers in the migrant communities. Each lab concentrates on specific topics chosen according to the experiences and needs of local stakeholders among two areas: “Education, lifelong learning, rights and professionalisation” or “Care, work-life balance and gender equality”.

During the project, existing local strategies will be discussed, reviewed and improved using the input of all participants, challenges will be reformulated and participants will be invited to imagine and test new measures. The Policy Labs will have a long-term impact on local integrations strategies in four ways. First, migrants and asylum seekers will become active actors in local integration strategies, who are able to influence the implementation of those strategies by sharing their views and experiences with relevant stakeholders. Second, local stakeholders will become collaborative actors who have the necessary information to implement strategies that work. Third, the Policy Labs will enable stakeholders to develop actions that are complementary to those of other stakeholders. Finally, the practice of the Policy Labs will allow communities to optimise all existing and new integration strategies. The method of the Policy Labs will be broadly communicated, so that other municipalities and communities can install them to improve their integration strategies involving all relevant stakeholders.

Objectives:

  • Establishing a sustainable framework of Policy Labs at the local level, where migrants and asylum seekers may become active actors able to influence relevant policies in cooperation with the other local stakeholders and the local policymakers.
  • Improving socio-economic inclusion resulting from dialogue between administrators, migrants, and grassroots stakeholders, in order to produce comprehensive results through the co-creation of innovative and cross-sectoral solutions,
  • Replicating good practices and methodology thanks to a communicative method among communities able to optimise the existing inclusion strategies and develop new (and more efficient) ones.
  • Improving transnational cooperation through a strong network of cities, supported by Policy Labs Facilitators, which enables a fruitful exchange of practices across the different sectoral areas

"Les Régions en action pour le LLL"